Mon enfant pleure tout le temps!


Charlotte a mangé, fait une sieste, est propre et tout à coup, elle se met à hurler!


Vous vous précipitez à ses côtés et là c'est le feu d'artifice. Les réflexions en tout genre commencent à fuser, "laisse la pleurer elle va se calmer", "tu l'habitues trop", "arrête de la prendre dans les bras elle va devenir capricieuse", ...

Vous voyez le genre?

Ok on respire et on se recentre sur l'essentiel.


Pourquoi mon enfant pleure? 


  • Première bonne nouvelle: votre enfant pleure, il communique donc :). Les pleurs et les cris font parti de son "kit" de survie. A la naissance, le nourrisson est totalement immature, 100% de l'adulte qui l'entoure. Sans ce dernier il ne peut ni se nourrir, ni boire, ni se déplacer, ni se réchauffer, ni apprendre à parler...Les pleurs et les cris sont donc innés au petit d'homme qui a besoin d'interpeller son entourage. 

  • Les pleurs expriment des besoins. Non votre enfant ne pleure pas pour rien, non il ne fait pas de caprice, il essaie simplement d'exprimer un besoin. L'objectif de ses pleurs: que vous puissiez répondre à ses besoins et assurer sa sécurité et sa survie. Les besoins peuvent être d'ordre physiologiques: boire, manger, dormir et psychologiques: besoin de proximité, de calme, de décharge, d'attention, d'affection...

  • Il ne veut pas vos bras, il en a besoin! Nul besoin de brandir un biberon ou de dégrafer votre soutien gorge au premier cri. Votre enfant ne vous appelle pas seulement parce qu'il a faim mais peut-être simplement parce qu'il a besoin de vos bras et de se recharger en nourriture affective :)

  • Il est en état d'alerte: peur, danger, frustration....autant de signaux qui place le cerveau de l'enfant en état d'alerte. Cet état de tension va déclencher son système d'attachement: il va pleurer jusqu'à ce que l'adulte satisfasse son besoin. Une fois rassuré, le système d'attachement de l'enfant se désactive et les pleurs cessent. 


Afin d'en savoir plus sur le cerveau du tout petit, je vous invite à visionner cette courte vidéo explicative du Docteur Catherine Gueguen, pédiatre.


Vous voilà un peu rassuré(s) sur les réactions inexpliquées de vos enfants?

Que se passe t'il du point de vue de l'enfant?


Prenons un exemple très concret de notre vie de parents.

Vous êtes tranquillement en train de jouer avec Charlotte sur son tapis quand soudain cela sonne à la porte. Vous vous levez et là...c'est le drame!


Réaction de Charlotte:


Mon parent part ouvrir la porte > je suis en danger

Je suis en danger > mon cerveau est en alerte

Mon cerveau est en alerte > mes hormones de stress (le cortisol) sont sécrétées en nombre

Hausse du cortisol > mon rythme cardiaque, ma respiration, ma tension artérielle s'accélèrent

Perte de contrôle > mon système d'attachement s'active

Je dois appeler ma figure d'attachement: je pleure et/ou je crie


A l'inverse, une fois que revenez et que vous prenez votre enfant dans les bras.


Mon parent me prend dans les bras > mes hormones de bien-être (ocytocine) sont sécrétées en nombre

Hausse de l'ocytocine > mon rythme cardiaque, ma respiration, ma tension artérielle se calment

Je retrouve le contrôle > je me sens à nouveau en sécurité, mon cerveau se calme

Mon cerveau est calme > mon système d'attachement se désactive

Système d'attachement désactivé > arrêt des pleurs et/ou des cris


Vous l'aurez compris, bien souvent les pleurs de nos nouveaux nés sont induits par nos comportements qui, d'un point de vue de l'adulte paraissent normaux, inoffensifs.

Du point de vue de l'enfant et du haut de son cerveau totalement immature, ces faits et gestes peuvent être dramatiques et vécus comme de véritables tempêtes émotionnelles.


Et si pleurer faisait du bien?


Quelles sont vos astuces pour libérer vos toxines?

Personnellement pour me faire du bien, pour évacuer mes tensions, je chante, je danse, je coure, je partage du temps avec mes amis. Finalement s'offre à moi un panel d'alternatives possibles.

Mais si l'on se met du côté de l'enfant quelles sont ses possibilités? S'offrir un massage? Aller au tennis? Non, non et non.

L'enfant a besoin de pleurer pour décharger ses toxines.

Les fameux pleurs de décharge ça vous parle?

Tous les enfants ont besoin de décharger et cela intervient souvent en fin de journée.

Ils sont propres, nourris, ont dormi, sont même peut-être dans vos bras mais ne cessent de pleurer?

Une seule solution: accepter et accompagner ces pleurs de décharges naturels et nécessaires.


Comment réagir face aux pleurs?


Plusieurs solutions s'offrent à vous pour accompagner les pleurs de votre bébé.

  • Le prendre dans les bras: l'enfant qui pleure à besoin de vous! Le prendre dans les bras de manière inconditionnelle est la meilleure solution que vous pouvez lui offrir. Si l'on remonte un peu plus haut, le câlin va permettre à l'enfant de sécréter de l'ocytocine (hormone de l'amour et du bien-être) et petit à petit lui permet de développer son lien d'attachement.

  • Identifier son besoin: son besoin est-il d'ordre physiologique ou psychologique?

  • L'inviter à pleurer dans vos bras: et tentez de le rassurer comme vous le feriez avec un adulte

  • Serrer l'enfant contre soi même s'il se débat

  • Favoriser une proximité physique autant que possible: l'enfant immature a besoin d'une proximité avec le corps de l'adulte durant les premières années de sa vie. peut ainsi devenir votre meilleur ami pour rechargez les batteries de votre bébé.

  • Ne pas hésiter à se faire accompagner par un professionnel: les pleurs de nos bébés peuvent parfois mettre nos nerfs à rude épreuve surtout les premiers mois où fatigue, doutes et inconnues forment une drôle d'équation. Si vous vous sentez dépasser n'hésitez pas à confier votre bébé à une personne de confiance le temps de reprendre des forces et de vous faire accompagner par des professionnels de santé.


Les pleurs, premiers moyens de communication du nouveau-né sont naturels et ont pour objectif de faire passer un message. Y répondre avec amour et empathie est essentiel pour assurer un développement harmonieux du jeune enfant.



34 vues

La cabane des p'tits mômes

Horaires

Du lundi au samedi : 9h-18h

Adresse

15 rue de Pange

57530 COLLIGNY

  • Facebook
  • Instagram

Contact

E-mail: lacabanedesptitsmomes@gmail.com

Tél: 06 22 11 70 85

Design by Claire ADELINE

SIRET: 878 419 811 00012

© La cabane des p'tits mômes - Tous droits réservés