Communiquer avec les signes associés à la parole!




Savez-vous quelle est l'une des premières compétences de votre bébé?


Il communique!


Oui, oui, vous lisez bien!

Dès ses premiers instants de vie, l'enfant communique.

Le plus souvent il crie, il peut pleurer (ou "miauler" selon les enfants), il fait des mimiques et s'il ouvre les yeux il peut déjà les plonger dans les vôtres.

Magique non?



Personnellement, je trouve cela plus que magique.

Cela me bouleverse de voir comment ces êtres, aussi petits soient-ils, arrivent en quelques secondes à nous dire tant de choses.

Si l'on réfléchit bien, cela fait déjà quelques mois que l'on communique à travers des petits coups de pieds, des retournements...(pour en savoir plus, lire l'article sur le développement de l'ouïe chez l'enfant)

L'enfant est capable d'entendre les sons extérieurs entre la 26 et 28 semaines d'aménorrhées.


Ce n'est pas pour rien que votre gynécologue ou votre sage-femme vous encourage vivement à parler au bébé, à inviter papa à (déjà) lui raconter de belles histoires et/ou à écouter de la musique.

C'est un fait, l’enfant en naissant a besoin d'entrer en communication avec l'autre et a déjà beaucoup de choses à nous dire!


Comment l'enfant communique?


Avant d'acquérir la parole, l'enfant utilise de nombreux moyens de communication pour nous faire passer un message: les pleurs, les cris, les mimiques, les mouvements corporels...tout y passe.


En tant que parents, notre première mission est d'observer bébé, mais il est bien souvent difficile de comprendre ce qu’il souhaite réellement dire, quelle émotion il cherche à exprimer ?

A-t-il chaud? Faim? Froid? A-t-il besoin de contact? De calme?


Autant de questions qui restent trop souvent sans réponse...et qui laissent une grande place à notre propre interprétation et... aux frustrations!


Signes associés à la parole: le constat américain.


Dans les années 80', aux Etats-Unis, un étudiant a fait un constat intéressant.

Plongé au sein de la communauté sourde, il s'est rendu compte que les bébés entendants de parents sourds qui avaient accès à la langue des signes pleuraient beaucoup moins que les bébés entendants qui n'avaient pas accès aux signes.


En faisant de nombreuses recherches (il en a fait l'objet de sa thèse), il s'est rendu compte que l'utilisation de signes permettaient aux enfants de mieux se faire comprendre et de mieux communiquer avec leur parent.

Joseph Garcia en publie un livre "Sign with your baby".




La démocratisation de cet outil s'est fait grâce à deux docteurs en psychologie, Linda Acredolo et Susan Goodwyn dans les années 90', avec le lancement du programme "Baby signs".

Ce programme a été largement inspiré de l'ASL: "American Sign Language" mais apporte aussi une simplification des signes, selon elles, mieux adaptés aux jeunes enfants.


En France, c'est Nathanaelle Bouhier-Charles qui importera le concept en 2006 en traduisant en français le livre de Joseph Garcia qui deviendra "Signe avec moi". Sous ce même nom naitra la première association crée par l'auteure et Monica Companys, son éditrice.


Les signes associés à la parole: qu'est-ce-que cela signifie?


Les signes associés à la parole comme le nom l'indique c'est l'association d'un signe, issu de la langue des signes françaises, à la parole, accompagnée d'une posture dite bienveillante de l'enfant : 1 signe + 1 mot + 1 posture adaptée.


Cet outil est à destination des bébés entendants. L'objectif est d'accompagner au mieux les enfants pré-verbaux à exprimer leurs besoins et émotions en leur proposant une palette gestuelle large.


Utiliser des signes pour communiquer permet à l'enfant d'assimiler plus facilement des concepts et/ou mots.



Ici, il ne s'agit nullement d'enseigner la langue des signes française qui est une langue à part entière, bien plus complexe que ce que recouvre les bébés signes.


Quand les proposer?


Les signes associés à la parole peuvent être utilisés dès la naissance.

Généralement, on conseille de commencer vers les 6 mois de l'enfant (avant cela on a souvent bien d'autres choses à faire et à penser) afin qu'il puisse assimiler les signes le plus tôt possible.

Sur le sujet, aucune règle précise.

Chacun fait comme il le sent, en fonction de ses besoins et de ses attentes par rapport à l'outil.

De la même façon, le bébé est totalement libre de se saisir de l'outil ou non.


Comment ça marche?


Pour commencer, nul besoin d'apprendre l'intégralité du dictionnaire, je vous rassure.

Nous nous intéresserons uniquement au vocabulaire nécessaire à l'enfant en se mettant toujours à sa place.

Au début, 3 ou 4 signes suffisent puis progressivement vous pourrez augmenter le nombre de signes que vous proposerez à votre enfant en fonction de son âge, ses envies, son développement, ses besoins.

Chez nous, les premiers signes utilisés ont été: biberon, tétine, doudou et bain.


Conclusion


Les signes associés à la parole présentent de nombreux intérêts pour les parents et pour l'enfant:

Pourquoi s'en priver?


Pour découvrir les signes associés à la parole, n'hésitez pas à participer à un atelier au sein de votre région. De nombreuses animatrices en proposent partout en France!




La cabane des p'tits mômes

Horaires

Du lundi au samedi : 9h-18h

Adresse

15 rue de Pange

57530 COLLIGNY

  • Facebook
  • Instagram

Contact

E-mail: lacabanedesptitsmomes@gmail.com

Tél: 06 22 11 70 85

Design by Claire ADELINE

SIRET: 878 419 811 00012

© La cabane des p'tits mômes - Tous droits réservés